Rendez-vous au XVe Forum du gaullisme !

Europe, économie, institutions
Le gaullisme au coeur de l’actualité

Le XVe Forum du Gaullisme se tiendra ce samedi 13 avril à Paris au palais du Luxembourg, salle Médicis de 13h30 à 17h30.

Il réunira 10 intervenants en trois tables-rondes.

 

Première table-ronde – Quelle politique d’indépendance ?

S’il y a bien un sujet central, quasi-consubstantiel du gaullisme, c’est bien celui de l’indépendance nationale, celui qui en somme a fait entrer de Gaulle dans l’histoire et qui constitue l’épine dorsale de sa politique, que l’on pense évidemment à l’indépendance diplomatique, militaire, énergétique. La question européenne, notre rapport à l’Union européenne – nous sommes dans une année d’élections européennes – est bien sûr au cœur de cette problématique. Dans le débat actuel qui oppose partisans du Frexit, défenseurs d’une autre Europe ou promoteurs d’une intégration plus grande encore, entre souverainisme et fédéralisme, quelle doit être la position des gaullistes? Enfin, il n’est pas possible de faire abstraction du sujet de l’identité culturelle et, en ces temps d’effacement des frontières, de l’impérialisme de la diversité.

Intervenants : Mathieu Bock-Côté, Olivier Delorme, Dominique Jamet, Dominique Reynié.

 

Deuxième table-ronde – L’homme au cœur de l’économie ?

Si la formule « L’intendance suivra » est l’un des mots fameux du Général, ce dernier ne négligeait absolument pas l’économie et il savait qu’il ne pouvait y avoir d’indépendance véritable sans une économie forte. Aussi la question de la dette publique est-elle centrale dans sa réflexion, la question de l’innovation également. Mais il ne saurait y avoir d’efficience économique sans justice sociale et, mieux, sans prise en compte de la place de l’homme dans la mécanique économique. D’où son grand projet, malheureusement avorté, d’association capital-travail et de participation. Sur fond de globalisation financière, de dérégulation sociale, de montée des inégalités, de nouvelle révolution industrielle – robotisation, intelligence artificielle notamment – quelle doit être la ligne économique défendue par les gaullistes ? Entre ultralibéralisme, libéralisme, socialisme, économie sociale de marché, le temps est-il venu ou revenu de défendre une troisième voie et, dans ce cas, quelle stratégie économique, quelle politique industrielle la France doit-elle adoptée ?

Intervenants : Alain Cotta, Christian saint-Etienne, David Cayla.

 

Troisième table-ronde – Des institutions adaptées ?

Si de Gaulle quitte le pouvoir en 1946, c’est par opposition aux institutions de la IVe République, en tous les cas au rôle qu’il estime trop prégnant des partis  dans ces institutions; à peine revenu aux affaires en 1958, ce sont d’abord les institutions qu’il modifie ; la réforme de 1962 quant à l’élection du président au suffrage universel, si elle couronne le schéma institutionnel  voulu par le Général, elle ne le fige pas. Et l’échec du référendum de 1969 qui portait aussi sur la réforme du Sénat –  et qui allait très loin – prenait acte de l’évolution de la société et de la nécessité après le mouvement de mai 1968 de « démocratiser » nos institutions. Aujourd’hui, le mouvement des gilets jaunes porte aussi des revendications institutionnelles, pour plus de démocratie, pour revivifier celle-ci. Alors, entre démocratie représentative et démocratie directe, où doit être placé le curseur ? Face à la crise de la représentativité, Faut-il un recours plus large au référendum ? Ou, après de très nombreuses révisions de la Ve République,  faut-il passer désormais à une VIe République

Intervenants: Anne-Marie Le Pourhiet, Arnaud Teyssier, André Bellon.

 

XVe FORUM DU GAULLISME

Samedi 13 avril de 13H30 à 17h30 Palais du Luxembourg, salle Médicis.

Accès au 15 ter, rue de Vaugirard. Se présenter vers 13H avec papiers d’identité.